Quoi de neuf ?

Quoi de neuf ?

Enfin, Salons, Lieu et Futur

  • Écrit par Sophie
  • Catégorie : Quoi de neuf ?
  • Affichages : 341

ENFIN…

la parution d’un nouveau roman. La suite des Cités intérieures. On n’en a jamais fini avec nos personnages principaux.

Si vous vous questionnez sur Les Perles noires, je vous invite à aller sur le YouTube des Éditions Alire, ou sur ma page Facebook d’auteure, où je réponds à quelques questions les plus souvent posées. En voici un exemple :

Voir la vidéo

 

SALONS DU LIVRE ET AUTRES ÉVÉNEMENTS

Cet automne, je participe à plusieurs événements littéraires :

COMICCON de Québec les 7 et 8 octobre
SALON DU LIVRE DE L’ESTRIE du 12 au 15 octobre
CONGRÈS BORÉAL à Montréal du 20 au 22 octobre
SALON DU LIVRE DE RIMOUSKI du 2 au 5 novembre
SALON DU LIVRE DE MONTRÉAL du 22 au 26 novembre

 

J’HABITE UN NOUVEAU LIEU

Il y a bientôt un an, j’ai vécu le plus gros déménagement de ma vie d’adulte.

Des déménagements, j’en ai connu plusieurs. Des petits, style trois étages différents dans le même bloc. Des indésirés où je ne suis pas restée longtemps. Des coups de coeur où j’ai vécu plusieurs années. Mais celui-là, le 15e, était le plus intense. Parce que non seulement je déménageais toutes mes affaires accumulées depuis des décennies (livres et papiers, en veux-tu en vla !) mais aussi toutes celles que mes parents m’ont léguées. Je rapatriais donc avec moi une partie de mon héritage et, heureusement, j’emménageais dans un lieu beaucoup plus grand.

Dans des caisses léguées par mon père, se trouvent des trésors. Je n’ai pas encore trouvé le temps d’y fouiller. Ou peut-être est-ce le courage ? Je ne sais pas.

Mais j’habite un nouveau lieu et j’en suis bien heureuse. J’ai quitté le centre-ville de Montréal pour revenir sur le Plateau Mont-Royal où j’ai longtemps habité, ici et là. Mon coeur est resté au centre-ville, mais je me dis que 15 minutes en métro pour m’y rendre, c’est acceptable. Et comme Jimmy Novak et Tura Sherman, je continue d’y suivre, avec fascination, l’élévation des tours d’habitation. Enfin, quand ils vivaient encore au centre-ville…

 

ET QUOI DONC POUR LE FUTUR ?

Surtout aucune promesse. Parce que la page noire est parfois aussi problématique que la page blanche. S’il existait un système pour brancher un câble de mon cerveau à l’ordinateur, ça serait chouette. Quoique, ça viendra peut-être !

 

<- Retour à l'accueil

FACE À FACE, INVITATION, ROMAN ET LONDRES.

  • Écrit par Sophie
  • Catégorie : Quoi de neuf ?
  • Affichages : 996

FACE À FACE

Lorsque Sonia Sarfati m’a invitée à participer à ce collectif d’auteur.e.s, je n’ai pas hésité. Comment résister à un projet dans lequel les artistes rencontrent un de leur personnage ? Je me suis tout de suite demandée qui j’allais bien rencontrer… Mon coeur oscillant entre deux, et après approbation, je me suis permis de rencontrer, dans la même histoire, l’Ange écarlate et Stick.

J’ai pris beaucoup de plaisir à écrire FACE À LA FAILLE. J’espère que vous lirez cette histoire, sourire en coin.

 

UNE AUTRE INVITATION

Il s’agit peut-être d’un effet d’entrainement. Toujours est-il qu’on m’a invitée à participer à un autre collectif, dont le résultat devrait paraître en 2023. Je n’en dis pas plus.

 

ROMAN TOUJOURS EN COURS

Oui, je l’avais prévu, ce roman est un gros brouillon que je dois peaufiner. Son plus gros problème est qu’il a été écrit pendant la période la plus difficile de ma vie, soit celle de la mort de mon père en pleine pandémie. J’ai fait de longues pauses, j’y suis revenue, bref, je me suis un peu égarée en cours d’écriture. J’ai voulu mettre tant d’éléments (ah ! le syndrome de la page noire !!!) qu’il y en a peut-être un peu trop. J’en suis donc à l’opération épuration.

 

RETOUR DE L’ÉNERGIE

En février, sur un coup de tête, mon amoureux et moi sommes partis passer quelques jours en Angleterre. Oui, encore une fois, je suis retournée à Londres, cette ville que j’adore. J’en suis revenue super boostée d’adrénaline londonienne.

 

<- Retour à l'accueil

Là-bas, dinosaure, COVID & Roman

  • Écrit par Sophie
  • Catégorie : Quoi de neuf ?
  • Affichages : 1230

LÀ-BAS

Vous avez apprécié la nouvelle ICI, parue dans Solaris 211 ? Replongez dans le même univers avec, LÀ-BAS, ma dernière nouvelle publiée dans Solaris 216.

 

MEA CULPAE

J’écris des histoires d’anticipation et j’en fais la promotion sur un site web dinosaurien. Franchement, je ne sais pas quoi dire. Je reporte toujours à plus tard la création d’un nouveau site web. Je voudrais bien comprendre pourquoi. Peut-être parce que j’ai l’impression que je n’ai rien à vendre. Je ne me fais pas à l’idée que je dois vendre mes romans. Ce n’est pas à moi de faire ça. Je suis le premier maillon de la chaîne. Pour le reste, placoter et poster des photos, je fais ça sur FB et Instagam. Alors, à quoi bon, un site web ? Qui ça pourrait intéresser ?
Je pense que je cherche une nouvelle manière de communiquer.

 

COVID-19

Toute la planète est prise dans cette étrange réalité. J’ai toujours cru, depuis que je suis toute jeune, que j’allais un jour vivre un genre de situation dans ce genre-là. Je m’amuse, depuis quelque temps, à préciser que je suis de la génération X.
Dans un avenir X, je vais en parler plus sérieusement.

Chercher une nouvelle manière de communiquer. La pandémie nous donne à réfléchir en profondeur sur plusieurs sujets.
C’est un de ses bons côtés.

 

ROMAN EN COURS

J’avance. Ça va bien. Il est plus long que je croyais. Ou plutôt, je le savais, mais je ne voulais pas.
Un roman doit pourtant prendre l’espace dont il a besoin.

 

<- Retour à l'accueil

Manoir, Eau-triste, Roman, Réalité et Centenaires

  • Écrit par Sophie
  • Catégorie : Quoi de neuf ?
  • Affichages : 1212

UN MANOIR OÙ TOUT EST PERMIS

Je n'ai pas longtemps réfléchi lorsqu'on m'a proposé de participer à un collectif de nouvelles érotiques. J'ai dit oui, parce que l'idée que toutes les histoires se déroulaient dans le même manoir me plaisait. J'étais curieuse de voir de quelle manière on allait pouvoir agencer les différents styles et personnages. Je n'ai pas encore lu le résultat, ce sera une lecture d'été, mais je ne doute pas que les directrices littéraires et l'éditeur ont fait un travail sérieux et passionné.

 

AUTEURE - AUTRICE

Je n'y peux rien, mon cerveau entend « eau triste » alors je continue avec auteure. Du moins, pendant que c'est encore possible.

 

UNE AUTRE INVITATION

En 2020, j'ai reçu une autre invitation à participer à un collectif d'auteurs. Je ne peux rien en dire pour le moment sinon que j'apprécie ces invitations qui stimulent d'autres parties de mon cerveau occupé avec ce GROS roman.

 

LE GROS ROMAN EN COURS

Ouf ! Je n'avais pas prévu qu'il serait aussi volumineux. Mais c'est ainsi. J'y travaille à tous les jours, une phrase à la fois, un paragraphe, une page... Si tout va comme prévu, j'aurai terminé la rédaction au début juillet et je prendrai les six prochains mois pour le retravailler. Je réalise qu'avec l'expérience, ma première version ne ressemble plus du tout à un gros brouillon, mais bien à un roman qui a besoin d'ajustements ici et là, mais pas d'une réécriture complète.

 

RÉALITÉ AUGMENTÉE

Après mon passage en scénarisation à l'Inis, on m'avait approché pour un projet en lien avec la réalité augmentée. Ce n'était alors pas le bon timing pour trouver du financement. Les temps ont changé. On encourage les entreprises québécoises. Voilà qu'on communique de nouveau avec moi : suis-je toujours intéressée ? Oui, pourquoi pas ? Je ne sais pas trop ce que ça veut dire. Des productrices font des demandes de financement et on me tient au courant. À suivre...

 

DE PLUS EN PLUS DE CENTENAIRES

Je n'arrête pas d'en voir passer sur les réseaux sociaux. Une femme qui célèbre ses 106 ans en affirmant que sa vie est merveilleuse parce qu'elle n'a jamais utilisé le mot « vieille » et qu'elle continue de danser. Une autre qui affirme que le secret de la longévité est de vivre simplement et de boire un verre de brandy à tous les soirs tandis qu'une autre continue de peindre des tuiles en céramique sur sa maison. Bon. Y'a de l'espoir. Je me dis qu'on peut écrire jusqu'à 100 ans. Janette Bertrand a 96 ans et elle continue.

 

<- Retour à l'accueil

Solaris et... roman

  • Écrit par Sophie
  • Catégorie : Quoi de neuf ?
  • Affichages : 1883

PRIX SOLARIS

C'est toujours un plaisir de gagner un concours. J'ai récemment eu droit à ce plaisir en remportant le Prix Solaris 2019, avec ma nouvelle ICI. J'étais d'autant plus joyeuse que c'était la première fois que je remportais ce prix.

J'aimerais vous parler plus en détails de cette nouvelle, mais je vous suggère de la lire car je suis très occupée par...

 

UN ROMAN EN COURS

Je prends cependant le temps de souligner la magnifique illustration de Laurine Spehner qui représente le personnage principal de Fly.

 

<- Retour à l'accueil

 

L'Ange écarlate
L'Eau noire
L'Ombre pourpre
Les Perles noires
L'Ange écarlate L'Eau noire L'Ombre pourpre Les Perles noires
Le Deuxième gant
Regarde-moi
Le Secret du 16V
Le Deuxième gant Regarde-moi Le Secret du 16V